Ghandour: mercenaires du Darfour sont déplacés à travers la frontière pour avorter le processus de paix
Le professeur Ibrahim Ghandour, le ministre des Affaires étrangères a rencontré dans son bureau samedi les ambassadeurs des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et de la Troïka (Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, la Russie et la Norvège), en plus de l’Ambassadeur de l’Union européenne.

Le ministre a informe les ambassadeurs que  les mouvements rebelles du Darfour à la Libye et le Soudan du Sud, qui se bat là-bas en tant que mercenaires, ont déplacé par la frontière afin de préempter ce qui a été accompli de la paix et la stabilité au Darfour.

Il a appelé les ambassadeurs des pays pour le transférer cette image immédiatement à leurs gouvernements, appelant les pays et la communauté internationale à condamner l’attaque hostile
Et travailler pour soutenir et renforcer les efforts pour assurer la sécurité et la stabilité, en notant que le gouvernement du Soudan fera son devoir de répondre à l’agression et à défendre la terre du Soudan et son peuple et de poursuivre sa recherche de réaliser la paix globale et durable.