28 travailleurs humanitaires tués au Soudan du Sud l’année dernière – ONU

Au moins 28 travailleurs humanitaires ont été tués au Soudan du Sud en 2017, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).Il s’agit notamment, a indiqué OCHA vendredi, de six travailleurs humanitaires qui ont été tués lors d’une seule attaque dans le comté de Duk dans l’État de Jonglei (nord du pays) le mois dernier.

Cela porte à 95 le nombre total de travailleurs humanitaires tués depuis le début du conflit en 2013.

Dans son dernier bulletin humanitaire, OCHA a indiqué que les autres contraintes àu travail des humanitaires sont les pillages, les hostilités actives, les entraves bureaucratiques ou administratives, l’interférence opérationnelle et la restriction des mouvements.

« Les hostilités et la violence contre le personnel ont continué d’impacter les opérations humanitaires, avec 612 travailleurs humanitaires transférés à travers le pays en 2017 », explique le rapport d’OCHA.

OCHA ajoute que les obstacles bureaucratiques sont restés une préoccupation prédominante pour la communauté humanitaire en 2017.

« L’augmentation des frais de permis de travail pour les étrangers introduits par le ministère du Travail du Soudan du Sud à la fin de l’année implique que les organisations d’aide vont devoir réorienter les fonds destinés aux personnes touchées », indique le document.

En 2017 seulement, 1.159 incidents d’accès humanitaire ont été signalés par les agences d’aide au Soudan du Sud, le plus élevé des trois dernières années.

Dernières nouvelles