Consommer moins de sel pour sauver plus de vies

 

Réduire de 10% la consommation de sel pourrait sauver des millions de vies.

Selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale The British Medical Journal, le sel augmente le risque d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, près de deux millions de personnes meurent chaque année à la suite de maladies cardiaques.

Les chercheurs ont estimé que des campagnes gouvernementales pouvaient réduire cette mortalité liée à la consommation excessive de sel.

Selon l’étude, les adultes consomment chaque jour plus des 2 grammes de sel recommandés. Peu de pays ont toutefois à ce jour évalué le coût d’une stratégie publique visant à réduire la consommation de sel.

D’après les chercheurs qui ont publié l’étude, en réduisant la consommation de sel, près de six millions de vies peuvent être épargnées chaque année.

Le coût des années gagnées équivaut à peu près à ce qui est actuellement dépensé pour les médicaments destinés à prévenir les maladies cardiovasculaires, précisent les chercheurs.