Des forces politiques demandent au gouvernement de reconsidérer ses relations avec Le Caire

 

 

Khartoum (smc)
Le parti de l’Alliance des future puissances soudanais a appelé le gouvernement de créer plus d’installations et de présenter les services aux citoyens d’Ḩalā’ib, en demandant du gouvernement égyptien d’arrêter certaines pratiques négatives envers le Soudan.

Al-Tayeb Mustafa, le Président de l’Alliance des future puissances a dit (SMC) que le gouvernement doit reconsidérer sa relation avec le Caire, en soulignant que le Soudan traite avec sagesse  concernant ses relations avec eux, en particulier dans le dossier de Halayib.

Dans le contexte le généraِl  Daniel Cody ANGLO, le Président du Parti de Mouvement Populaire
a décrit  la participation de l’Egypte et son soutien aux mouvements rebelles du Darfour comme quelque chose de malheureux par rapport les relations entre les deux pays.

Suhair Ahmed Salah un leader au Congrès populaire a appelé le gouvernement de déposer une plainte auprès des Nations Unies et l’Union africaine et la Ligue arabe contre l’Egypte pour son soutien aux mouvements armés et d’ingérence dans les affaires intérieures du Soudan, soulignant que l’ingérence dans les affaires intérieures est inacceptable au regard du droit international.

Pour sa part, Bishara Gomaa Oror le Chef du Parti de la justice, Ministre de l’élevage que le soutien de l’Egypte pour les mouvements est des  tentatives infructueuses pour bloquer la levée du nom du Soudan de la liste des Etats parrains du terrorisme.