Égypte : Sissi met en garde le Soudan contre une escalade des tensions

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a adressé lundi une mise en garde au Soudan, alors que les deux pays voisins traversent une période de tensions au sujet de territoires disputés et de l’épineux dossier du barrage du Nil.

“L’Egypte ne fera pas la guerre à ses frères”, “ne conspire pas et ne s’ingère pas dans les affaires des autres”, a assuré M. Sissi dans une déclaration retransmise à la télévision.

“Mais en même temps, il nous est demandé de préserver la vie de 100 millions d’Egyptiens”, a-t-il prévenu après avoir évoqué la puissance militaire du pays, affirmant “prononcer ces mots comme un message à nos frères au Soudan”.

La construction du barrage de la Renaissance par l’Ethiopie sur le Nil, qui inquiète les Egyptiens, a notamment causé des tensions entre Le Caire et ses deux voisins du sud.

L’Egypte craint que la construction de ce gigantesque barrage entraîne une réduction du débit du fleuve, dont elle dépend à 90% pour son approvisionnement en eau.