El-Béchir : La collecte d’armes au Darfour : Une priorité pour le gouvernement

AA/Khartoum/Bahram Abdul Monaam

Le Président soudanais Omar el-Béchir a souligné, mercredi, la nécessité de collecter les armes au Darfour, afin que cette région soit “débarrassée des armes” dans un court laps de temps.

El-Béchir a indiqué, lors de sa rencontre avec le gouverneur du Nord de Darfour, Abdul Wahad Youssef, au Palais républicain à Khartoum, que «la collecte d’armes au Darfour représente une haute priorité pour le gouvernement, et qu’il faut commencer à l’appliquer », selon l’agence de presse officielle soudanaise « SUNA ».

D’après l’agence officielle, « El-Béchir a demandé au gouverneur de maintenir la sécurité et la stabilité, et d’agir avec détermination face à tout phénomène affectant la sécurité et la stabilité dans la région ».

Les autorités soudanaises ont émis, la semaine dernière, « une annonce d’avertissement aux civils ayant des armes, des munitions, des explosifs ou des voitures non-déclarés » et les ont incité à «les remettre immédiatement à l’armée ou à la police ».

Le ministre soudanais de la Défense Ahmad Awad Ibn Auf a déjà indiqué que « l’armée est engagée à maintenir la souveraineté de l’Etat, et à collecter les armes aux mains des citoyens (à Darfour), même sous la contrainte ».

La région de Darfour est le théâtre d’un conflit armé entre l’armée soudanaise et les rebelles, depuis 2003, qui a fait 300 mille morts et 2.5 millions de déplacés, selon les statistiques de l’ONU.

Il n’existe aucune estimation officielle sur la quantité des armes entre les mains des tribus dans les Etats de Darfour, alors que des rapports non-officiels indiquent que des centaines de pièces d’armes se trouvent en possession des tribus, y compris des armes lourdes.