Escale technique du Chef de l’Etat à Khartoun, au Soudan : Redynamisation de la coopération nigéro-soudanaise

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, qui regagnait Niamey, en provenance de l’Indonésie, a effectué une escale technique à Khartoum, au Soudan, où il a été chaleureusement accueilli au pied de la passerelle par le Président soudanais, SEM. Omar El Béchir. Comme ce fut le cas à l’aller, à Djibouti, cette escale technique a pris la tournure d’une véritable visite de travail au Palais de la Présidence où le cortège a conduit les deux Chefs d’Etat.

Saisissant l’opportunité de leurs entretiens en tête-à-tête, les deux Chefs d’Etat ont abordé plusieurs points d’intérêt commun. C’est du moins ce qui est sorti du point de presse animé par les ministres en charge des Affaires Etrangères des deux pays, à l’issue des échanges entre les deux Présidents. Comme l’a rappelé, dans son intervention, le Ministre nigérien des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, le Niger et le Soudan entretiennent de très vieilles relations de fraternité et d’amitié qui remontent à 50 ans. Aussi, a-t-il estimé, il est tout à fait normal que les deux Chefs d’Etat se rencontrent souvent pour discuter de sujets d’intérêt commun.

Selon le ministre Ibrahim Yacoubou, l’entretien a essentiellement porté sur la question relative à la Zone de libre échange continentale (ZLEC). En effet, a-t-il expliqué, le Président Issoufou Mahamadou, qui a été désigné par ses pairs africains comme Champion de cette Zone de libre échange continentale (ZLEC), s’investit résolument en se déplaçant pour aller auprès des Chefs d’Etat des pays ayant des réserves par rapport au schéma qui est proposé. «Le Soudan fait partie de ces pays, pour lesquels le dialogue est nécessaire en vue d’aboutir à un schéma consensuel. Et le Soudan soutient désormais le programme mis en place par les pays africains. Je suis heureux que le Président de la République ait réussi à faire adhérer l’essentiel des Chefs d’Etat africains autour du schéma mis en place », a souligné le ministre Ibrahim Yacoubou.

Le second sujet, a-t-il poursuivi, a porté sur la question de la sécurité dans la sous-région et dans la bande sahélienne, où l’accent a été mis sur la lutte contre le terrorisme, une option qui fait l’objet d’un engagement commun des deux pays. Dans la même foulée, a confié le ministre, il a été évoqué la situation de la Libye, pays voisin au Niger et au Soudan, par rapport à laquelle les deux pays se sont fortement engagés. Sur un tout autre plan, a indiqué M. Ibrahim Yacoubou, les deux pays ont décidé de renforcer les relations diplomatiques. « A ce titre, les deux pays ont décidé de mettre en place une ambassade, chacun dans l’autre pays. Pour le Niger, il s’agira de transformer le Consulat général de Khartoum en Ambassade, tandis que le Soudan lui doit ouvrir une Ambassade à Niamey. Il a également été décidé de la réunion de la Commission mixte nigéro-soudanaise en vue de renforcer tous les axes de la coopération bilatérale», a-t-il indiqué.

D’autre part, a confié le Chef de la diplomatie nigérienne, le Président de la république a réitéré ses félicitations au Président et au peuple soudanais pour la levée des sanctions américaines contre le Soudan. « C’est là une question importante par rapport à laquelle l’ensemble des pays de l’Union Africaine se sont mobilisés. Le Niger a toujours soutenu le Soudan dans ce combat, et il est heureux que le Président Issoufou Mahamadou soit le premier Chef de l’Etat à venir présenter ses félicitations à son frère et ami, le présidant soudanais », a conclu le ministre Ibrahim Yacoubou. Abondant dans le même sens, le ministre soudanais en charge des Affaires Etrangères, M. Ibrahim Ahmed Ghandour, a indiqué que les échanges entre les deux Chefs d’Etat ont permis d’aborder plusieurs sujets ayant trait au ‘’renforcement des relations de coopération entre les pays frères et amis que sont le Niger et le Soudan’’.

 

Source:http://lesahel.org/