Grève des juges au Soudan du sud

 

Les juges du Soudan du Sud ont entamé hier une grève pour demander une hausse de salaire et la démission du président de la Cour. Cette grève illustre l’échec des discussions entre les juges et le gouvernement du président Salva Kiir. Les juges s’étaient rassemblés le mois dernier en comité pour exprimer leurs revendications.

Ils demandent une augmentation de leurs salaires, de meilleures conditions de travail, ainsi que la démission du président de la Cour suprême, Chan Reec Madut, qu’ils accusent de mal gérer le système judiciaire.

“Aucun progrès n’ayant été fait, nous avons commencé notre grève hier et la continuerons jusqu’à ce que le président de la Cour suprême démissionne”, a déclaré Geri Raymondo, juge à la Cour d’appel. Cette grève des 274 juges du pays paralyse tout le système judiciaire sud-soudanais.

  1. Raymondo affirme que les juges, comme la majorité de la population au Soudan du Sud, ont subi de plein fouet la chute de la monnaie nationale. Il estime que le salaire d’un juge débutant, équivalent à 1.200 dollars avant le début de la guerre civile, est aujourd’hui de 25 dollars.

Le Figaro.fr avec AFP