Le Soudan déplore sa réinscription sur la liste américaine des pays qui violent la libérté de religion

 

Le gouvernement du Soudan a déploré dimanche la décision des Etats-Unis de l’inscrire de nouveau sur sa liste des pays accusés de violer la liberté de religion.

“Le ministère des Affaires étrangères déplore profondément l’annonce du département d’Etat américain, qui a décidé d’inscrire de nouveau le Soudan sur sa liste des pays qui constituent une préoccupation particulière dans son rapport régulier sur la liberté de religion”, a déclaré le ministère soudanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

“Cette décision va à contre-courant des nombreux commentaires positifs que le Soudan a reçus d’un grand nombre de personnalités et responsables d’institutions religieuses internationales”, notamment l’archevêque de Cantorbéry, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour la liberté de religion et la délégation du Congrès américain, a-t-il ajouté.

Il a réaffirmé que le Soudan traitait la question de la liberté de religion dans le respect de sa longue histoire de co-existence et de tolérance des religions.

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a appelé son homologue américain à reconsidérer sa décision, affirmant être prêt à poursuivre le dialogue sur la liberté de religion.