La Banque mondiale apportera un soutien technique pour aider le Soudan à faire face aux défis économiques

La Banque mondiale a annoncé dimanche qu’elle allait apporter un soutien technique au Soudan pour l’aider à faire face à ses défis économiques en matière d’administration financière générale, de systèmes financiers et de planification économique.

Une délégation de la Banque mondiale s’est entretenue dimanche avec le ministre soudanais des Finances Mohamed Osman al-Rikabi à Khartoum, la capitale soudanaise.

Adama Coulibaly, représentant de la Banque mondiale au Soudan, a déclaré à la presse après la rencontre que la Banque mondiale allait apporter l’aide technique nécessaire au Soudan pour lui permettre d’affronter ses défis économiques actuels.

Il a souligné que la Banque mondiale était déterminée à renforcer les effectifs de son équipe économique au Soudan, ainsi que sa coordination avec le gouvernement.

La discussion a porté sur l’évolution de la contribution du secteur privé à la renaissance économique à long terme du pays et à l’augmentation des exportations, a affirmé M. Coulibaly.

M. Rikabi a quant à lui déclaré à la presse qu’il avait exposé les réformes économiques en cours au Soudan à la délégation de la Banque mondiale.

Il a indiqué que la délégation était venue au Soudan pour se tenir informée des réformes économiques adoptées par le gouvernement et pour apporter le soutien technique nécessaire dans ce domaine.

Le Soudan souffre d’une crise économique qui s’aggrave depuis la sécession du Soudan du Sud en 2011, qui lui a fait perdre environ 75 % de ses revenus pétroliers, et a entraîné un taux d’inflation record et une dépréciation de sa monnaie.

Fin décembre 2017, le parlement soudanais a approuvé le budget général 2018 du pays. Ce budget introduit entre autres des mesures visant à réduire les dépenses du gouvernement, en arrêtant notamment la construction de bâtiments et l’achat de véhicules gouvernementaux, et en suspendant toutes les primes non autorisées par le ministère des Finances.

Avec ce nouveau budget, le gouvernement espère parvenir à une croissance de 4 %, et faire baisser le taux d’inflation à 19,5 %.

Selon les chiffres les plus récents, le taux d’inflation du Soudan a continué à grimper en avril, atteignant 57,65 %, contre 55,6 % en mars.

 

 

Xinhua