La Chine prend des mesures pour lutter contre la contrebande des déchets solides

Les douanes chinoises ont lancé vendredi des actions concertées pour lutter contre la contrebande des déchets solides, dernière campagne en date pour freiner l’afflux des “déchets étrangers” et protéger l’environnement.

La campagne a permis de démanteler 62 organisations de contrebande, ce qui a conduit à l’arrestation de 243 suspects et la saisie de près de 600.000 tonnes de déchets solides de contrebande, selon l’Administration générale des douanes (AGD).

C’est la quatrième campagne de ce genre lancée par l’AGD cette année, alors que le pays a intensifié les mesures de répression de la contrebande des déchets solides, et un total de 1,45 million de tonnes de déchets solides ont été saisies, a indiqué l’AGD sur son site internet.

Les douanes chinoises travaillent également sur le retour ou le traitement des déchets solides saisis. Un total de 116.000 tonnes de mâchefer ont été renvoyées par les douanes de Nanjing et de Gongbei, a indiqué l’AGD.

Durant quelques années, la Chine a été le premier importateur au monde de déchets solides, certains en tant que matière première. Du fait de la prise de conscience croissante du public en matière de protection environnementale, le gouvernement a décidé l’année dernière d’interdire et de suspendre complètement de telles importations d’ici la fin 2019, hormis celles contenant des ressources qui ne sont pas substituables.

Grâce à cette interdiction, les importations de déchets solides au cours des huit premiers mois de l’année ont chuté de 56,8% en glissement annuel.

French.china.org.cn