La formation des commissions des élections, de la corruption et des affaires du parti

Khartoum- le Comité suprême de coordination chargé du suivi de la mise en œuvre des résultats du dialogue national, adopté à sa réunion d’aujourd’hui sous la présidence du Président de la République, les candidatures des membres de la Commission électorale et du Conseil des partis politiques. le Président de la République soumet les noms des candidats au Parlement pour approbation.

Le ministre de l’Information, Bishara Jumaa, porte-parole du gouvernement, a déclaré que le comité a approuvé la constitution d’une commission de la corruption présidée par le Vérificateur général, et la Composition du chef du bureau des fortunes illicites ,le chef du bureau du médiateur ,de la responsabilité , le chef du bureau de la justice nationale et du président du comité chargé du parlement.