La Libye lance un mandat d’arrêt contre Minawi

Tripoli (smc)

Le bureau du procureur général libyen a émis un mandat d’arrêt contre plusieurs dirigeants des mouvements rebelles du Darfour, notamment Meni Arko Minnawi, après avoir été accusés d’activités liées au mercenariat et d’implication dans les combats dans le sud de la Libye.

Le mandat d’arrêt pour lequel (SMC) reçoit une copie  comprend un certain nombre de dirigeants rebelles du Darfour, dont Meni Arko Minawi, Abdul Karim Jolie, Abdullah Jaber Ishaq, Othman Al-Quni, Ali Omar Takadem et Mohammed Hassan Belmay ainsi que d’autres dirigeants.

Le mandat contenait des dépôts de plaintes et des poursuites ouvertes à leur encontre, notamment en ce qui concerne l’attaque de la base de Tamanhant et l’ingérence dans les combats entre les tribus libyennes.

Les rapports de l’ONU ont confirmé la participation d’un certain nombre de mouvements darfouriens aux combats en Libye afin de servir leur avantage personnel et d’obtenir des fonds et des armes.