La Turquie continuera de soutenir le Soudan et le peuple soudanais « frère »

TURQUIE / POLITIQUE – Le soutien d’Ankara au Soudan et au peuple soudanais « frère » continuera de croître, a déclaré samedi le ministre turc des Affaires étrangères.

Red’Action

Le soutien d’Ankara au Soudan et au peuple soudanais « frère » continuera de croître, a déclaré samedi le ministre turc des Affaires étrangères.

« Depuis le début, la Turquie est en faveur de la paix et de la tranquillité au Soudan », a déclaré Mevlüt Çavuşoğlu lors de sa visite dans la capitale soudanaise, Khartoum, où il a assisté à la cérémonie de signature d’un accord de partage du pouvoir entre les parties rivales du pays.

Çavuşoğlu a assisté à la cérémonie sur ordre du président Recep Tayyip Erdoğan, indiquant qu’il avait transmis le message d’Erdoğan au président du Conseil militaire de la transition (TMC), Abdel Fattah al-Burhan et du ministre soudanais des Affaires étrangères par intérim, Omer Dahab Fadl Mohamed.

Le Soudan est toujours dans la tourmente depuis le 11 avril, date à laquelle l’armée a annoncé la destitution du président Omar Bashir, qui était au pouvoir depuis des décennies, après des mois de manifestations populaires contre ses 30 ans de gouvernement.

Plus tôt dans la journée, l’alliance au pouvoir entre le TMC au Soudan et les forces de l’opposition pour la liberté et le changement (FFC) ont signé samedi un accord de partage du pouvoir, ouvrant la voie à des élections et à un régime civil.

À la suite de l’accord entre les parties rivales soudanaises, il y aura une transition de 39 mois avant les élections.

« J’espère que la paix et la tranquillité seront permanentes », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères.

Il a déclaré que la stabilité du Soudan était importante pour la Turquie et pour toute l’Afrique, mais particulièrement pour l’Afrique de l’Ouest et le Moyen-Orient, où des développements négatifs se produisent.

Entretemps, en marge de la cérémonie de signature, Çavuşoğlu a rencontré son homologue finlandais, Pekka Haavisto.

Lors de la réunion, les deux ministres ont discuté de questions relatives à Chypre, aux relations Turquie-UE, à la Méditerranée orientale, à la Syrie et au Soudan.