La violence au Darfour est beaucoup réduite aujourd’hui


La seule chose positive que Phil Cox a  écrit au sujet du Soudan (Enlevé, enchaîné et torturé au Soudan le 5 avril) est que «contrairement à leurs homologues occidentaux, les autorités soudanaises ont tendance à éviter de chercher des cavités corporelles». Comme le titre sensationnel, l’article Lectures longues manque d’analyse approfondie.

Ce qu’il a été évité à mentionné , le 4 avril,  a été mentionné par l’ambassadeur Matthew Rycroft (représentant permanent du Royaume-Uni à l’ONU): «Au cours des derniers mois, nous avons assisté à une absence de violence sans violence entre le gouvernement et les groupes d’opposition. Nous avons vu Unamid accorder l’accès aux zones précédemment coupées. ”

Ce que M. Cox a laissé de côté a également été dit le 4 avril par le chef de Unamid, Jeremia Mamabolo: “Le Darfour d’aujourd’hui est un lieu très différent de ce qu’était cette région en 2003, lorsque le conflit armé a commencé et à celui d’il y a un an. “En effet, le conseil de sécurité délibère sur une stratégie de sortie pour Unamid. En ce qui concerne les restes des groupes du Darfour, l’ONU a documenté leur participation active en tant que mercenaires au Sud-Soudan et en Libye.

M. Cox est entré au Soudan illégalement avec l’aide de contrebandiers (qui sont invariablement impliqués dans la drogue, les armes et la traite des êtres humains) et le seul groupe de Darfour qui refuse même de négocier pour la paix avec le gouvernement. Lui et son traducteur ont été arrêtés, transférés dans une prison de Khartoum et autorisé l’accès consulaire complet. Channel 4 a envoyé deux employés seniors, qui ont présenté des excuses à l’ambassadeur soudanais au sujet de l’entrée illégale. Les premiers contacts ministériels ont été suivis, sans mention des allégations de torture écrites par M. Cox. Il a obtenu une grâce présidentielle conformément à l’amélioration des relations entre le Royaume-Uni et le Soudan.

Par: Dr Khalid Al Mubarak Mustafa

Source://www.theguardian.com/world/2017/apr/16/violence-in-darfur-today-and-much-duit