L’armée soudanaise contrecarre une tentative d’infiltration de 22 étrangers vers la Libye

L’armée soudanaise a annoncé, mercredi, qu’il avait arrêté 22 étrangers qui  étaient sur leur chemin vers la Libye à travers le désert, au nord-ouest de El Fasher, capitale du Nord-Darfour. Elle a également confirmé l’arrestation d’un plus grand gang de pillages armés dans l’état. Ils coupent les routes des véhicules utilitaires.

Le commandant de la sixième Division d’infanterie à El Fasher, le général Achraf al-Rifai dans des communiqués de presse mercredi, qu’une force de  la direction du renseignement de suivi de la force de la sixième division d’infanterie dans le nord du Darfour ont été en mesure de contrecarrer l’opération de contrebande de 22 étrangers – Somali – à bord de la voiture (Land Cruiser) sur leur chemin vers nord-est de frontière vers la Libye .

En Août, le renseignement militaire déjoué une tentative de contrebande de  26 étrangers à El Fasher, dont 24 Somaliens et mère kenyane Kadada est de El Fasher, capitale de la région nord du Darfour.

Le général Achraf al-Rifai a souligné que la division du renseignement a arrêté les membres du réseau de contrebande, ainsi qu’un groupe de Somaliens, et a annoncé le groupe re-pirates aux autorités compétentes de l’Etat du Darfour-Nord, pour les retourner dans leur pays.

Il a fait remarquer que les gangs de contrebande opérant dans les pays du “Kenya, l’Ouganda, la Somalie, l’Érythrée et l’Éthiopie»  à travers le nord du Darfour vers la Libye et de là vers l’Europe.

«J’envoie un message à tous les passeurs et à tous les auteurs de violations des droits de l’homme, il n’y a aucune échappatoire pour vous, parce que les forces armées affût, chaque faiblesse des gens qui font le commerce et la contrebande d’êtres humains”, expliquant que ce groupe est le cinquième de son genre à être saisi dans l’état du nord de la frontière nord du Darfour.

Le commandant a révélé que  les forces armées ont capturé, mardi, le plus grand gang de armés pillage de l’Etat, expliquant qu’ils appartiennent à un groupe Abdullah Panda, qui suit l’un des mouvements armés, traditionnellement  ils coupent les convois routiers de vol commercial à la ville de Tine .

“Les membres ont été arrêtés dans les armes de gangs complètes, et les voitures et portées à un procès équitable après l’achèvement de l’enquête avec eux.”

En Juillet, le commandant du force de soutien rapide a confirmé que les forces d’alias Major général Mohammed Hamdan Dgulw (Hamidta)  a confirmé la  préparation de ses forces  pour sécuriser la frontière et empêcher les opérations de passage de clandestins vers la Libye et l’Egypte, en disant qu’il avait arrêté environ 600 Ethiopiens, à côté de régler d’autres opérations de contrebande humains frontière égypto-soudanaise et la zone de palmier Sahara sur leur chemin vers la Libye, et de là en Europe et en Amérique.

(Hamidta) a également annoncé que ses forces pendant les opérations de ratissage du Sahara occidental dans l’État du Nord, ont été en mesure de capturer plus de 300 personnes à la frontière soudano-libyen, en direction vers la Libye o travers la migration illégale.