L’arrivée des parties au conflit en République centrafricaine pour la reprise des négociations à Khartoum

Khartoum (smc)

Un certain nombre de factions des mouvements armés de la République centrafricaine sont arrivées à Khartoum pour participer au cycle de pourparlers avec le gouvernement de Bangui, qui se tiendra jeudi prochain à Khartoum, alors que le ministère des Affaires étrangères achève toutes les dispositions pour le début des pourparlers, sous les auspices de l’Union africaine.

Une source proche du ministère soudanais des Affaires étrangères a révélé à (SMC) la participation des Nations Unies, la France et la Russie aux pourparlers, indiquant que les pourparlers seraient lancées en vue de la signature d’un accord préliminaire entre les parties centrafricaines sur les dossiers des arrangements en matière de sécurité , de gouvernance, la division du pouvoir ,  la démobilisation des factions armées,de les intégrer dans les forces armées régulières.

La source a souligné que les efforts du Soudan s’inscrivaient dans le cadre de la revitalisation de l’Initiative de l’Union africaine pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine, lancée en 2011, exprimant l’espoir que les négociations de Khartoum aboutiraient à la paix et à la stabilité en République centrafricaine.