L’assaillant d’Orly a dit être «là pour mourir par Allah»

Le Français d’origine tunisienne de 39 ans abattu ce samedi par les forces de sécurité à l’aéroport d’Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir attaqué une patrouille militaire, a dit être prêt à tuer et «là pour mourir par Allah», a déclaré le procureur de la République de Paris, François Molins.

Ziyed Ben Belgacem, déjà condamné pour plusieurs vols avec violence, s’est attaqué à cette patrouille en lançant: «Posez vos armes, je suis là pour mourir par Allah. De toutes façons il va y avoir des morts», a rapporté le procureur au cours d’une conférence de presse. Sur lui ont été retrouvés un Coran ainsi que 750 euros en liquide.

L’homme, né en février 1978 à Paris, «était connu des services de renseignement», avait déclaré dans la journée Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Ces premiers méfaits remontent à juin 1997. Il participe avec deux complices à une série de braquages de banques et de bureaux de postes en Ile-de-France. C’est en janvier 1998, alors qu’ils tentaient de dévaliser la poste de Boisy-Saint-Léger (Val-de-Marne), qu’ils se font finalement arrêter. Ziyed Ben Belgacem est condamné à cinq ans de prison.

 

source: le figaro