Le Dialogue National ne sera pas un otage pour les chefs de guerre

SMC-

Le sort du dialogue national soudanais ne sera pas l’otage d’un groupe de chefs de guerre qui ne veulent que de lever les armes et de participer à la guerre, tout en bénéficiant des profiteurs de guerre, le gouvernement a dit.

Le gouvernement exhorte la communauté internationale à faire pression sur les groupes armés pour travailler avec le gouvernement dans la réalisation de la paix au Soudan.

” Les mouvements rebelles considèrent la guerre comme un entreprise de sorte qu’ils ne seront pas accepter la paix. La guerre est une affaire pour eux dans le sens que les rebelles reçoivent un soutien financier des organisations et des parties hostiles au Soudan “, a déclaré le porte-parole du gouvernement Ahmed Bilal Othman.

Le porte-parole a déclaré que  le chef négociateur de mouvement populaire de libération du Soudan -Nord  Yasir Arman rêve d’une chose inapplicable par une régie partout dans le monde.

” Il rêve de dissoudre l’armée, la police et les forces de sécurité. ” Le porte-parole explique.

Toutefois, le porte-parole assure la préparation du gouvernement pour les négociations à condition qu’il doive se concentrer sur  un cessez-le-feu définitif et de mettre bas les armes.

Bilal a souligné que l’armée soudanaise est toujours en état d’alerte pour repousser toute attaque ciblant le pays et pour assurer la sécurité et la stabilité.