Le Kenya veut une coopération économique plus étroite avec le Soudan

Le président Uhuru Kenyatta souhaite approfondir la coopération économique avec le Soudan pour stimuler la production de sucre à moindre coût et étendre les exportations de thé du Kenya à ce pays.Le président Kenyatta a rappelé que lors des réunions avec le président soudanais Omar Hassan al-Bashir, ils avaient accepté de collaborer davantage sur la production de sucre, le Kenya apprenant des technologies qui ont fait du Soudan l’un des producteurs les moins chers du monde.

Il a également déclaré que le Kenya pourrait tirer des leçons des accords contractuels d’extraction de pétrole du Soudan dont la production commerciale de pétrole est presque similaire à celle des champs de Lokichar dans le nord du Kenya.

Le dirigeant kenyan s’exprimait lors de sa rencontre avec Kamal Ismael, envoyé spécial du président al-Bashir.

L’émissaire soudanais était venu à Nairobi pour solliciter l’appui du président Kenyatta à sa candidature en tant que Secrétaire exécutif de l’IGAD, l’Autorité intergouvernementale pour le développement, a révélé un communiqué publié jeudi soir à Nairobi.

Ismael a déclaré au président Kenyatta que le Soudan était déterminé à renforcer les relations de son pays avec le Kenya et que Khartoum augmenterait cette année ses importations de thé kenyan de 20%.

Le Soudan travaillait également avec les voisins du Tchad et d’autres pays arabes pour voir comment accroître la disponibilité des thés kenyans dans ces pays, a déclaré Ismael au président Kenyatta.