Le parlement soudanais accepte d’étendre l’état d’urgence à Kassala, et le Kordofan-Nord

Le parlement soudanais a approuvé mercredi deux décrets présidentiels prolongeant l’état d’urgence dans l’État de Kassala, dans l’est du Soudan, et dans l’État du Kordofan-Nord, dans l’ouest du Soudan, a rapporté Ashorooq net.

Le parlement a approuvé la prolongation de l’état d’urgence dans les deux États jusqu’au 20 juin 2019, indique le rapport.

Le parlement a attribué les raisons de l’extension à l’existence de réseaux de trafiquants d’êtres humains, d’armes et de drogue et à la présence de quantités d’armes au sein des composantes sociales de l’État de Kassala, a-t-il ajouté.

Les raisons incluent également la contrebande de biens stratégiques hors du pays ainsi que la propagation de véhicules sans permis en plus du franchissement de certains éléments rebelles qui menaçaient la sécurité et la stabilité dans l’État du Kordofan du Nord.

Le 30 décembre 2017, le président soudanais al-Bashir a publié un décret déclarant l’état d’urgence dans les États du Kordofan du Nord et de Kassala.