Le Soudan demande des explications d’Egypte au sujet des appels pour maintenir des sanctions

SMC-

Le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour du Soudan a demandé au Caire d’expliquer le poste de diplomate égyptien aux Nations Unies qui appelle à maintenir l’embargo sur les armes au Darfour et d’autres sanctions.

Une réunion de consultation informelle s’est tenue le 7 avril pour le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1591 (2005) concernant le Soudan. La réunion a examiné une mise à jour trimestrielle et un plan de travail présenté par son groupe d’experts.

Ghandour a déclaré que l’administrateur général de la Mission permanente de l’Égypte auprès de l’Organisation des Nations Unies qui a participé à cette réunion a appuyé le groupe spécial et appelé à maintenir les sanctions imposées au Soudan conformément à la résolution 1591 (2005).

“Au cours de la discussion (entre les membres du Comité et le Panel), le représentant permanent adjoint a appelé à maintenir les sanctions imposées au Soudan conformément à la résolution 1591 (2005)”, a déclaré Ghandour.

“Sa position était anormale et nous avons demandé à nos frères égyptiens d’expliquer cette question en contradiction totale avec les positions de l’Égypte au Conseil de sécurité de l’ONU au cours des dernières années”, at-il souligné.

La résolution 1591 du Conseil de sécurité des Nations Unies impose des interdictions de voyage et un gel des actifs aux parties impliquées dans le conflit dans la région du Darfour occidental. En outre, il impose un embargo sur les armes au Darfour et a appelé les États qui fournissent au Soudan des équipements militaires à prendre des mesures pour empêcher son utilisation au Darfour.

“J’espère que cette position ne reflète pas les différences mineures entre les deux pays”, a déclaré le ministre soudanais des Affaires étrangères, en faisant allusion au différend sur le triangle Halayeb.

“Sinon, ce serait une violation de la position africaine et arabe et même de la position traditionnelle égyptienne soutenant le Soudan”, a-t-il ajouté.

“L’ambassade d’Égypte à Khartoum a expliqué aux frères soudanais, en termes clairs, que l’Égypte, conformément à son approche permanente, adopte des positions de soutien au profit des soudanais, que ce soit au cours des délibérations du Conseil de sécurité ou de ses comités de sanctions pertinentes, “A déclaré Abu Zeid dans un communiqué publié sur la page Facebook du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, est attendu à Khartoum le jeudi 20 avril pour des pourparlers.