Le Soudan discute de son cinquième rapport à la Commission des droits de l’homme à Genève

Genève (smc)
La session de la cinquième session de la Commission des droits de l’homme s’est tenue mardi au siège du Haut-Commissaire aux droits de l’homme à Genève pour la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et ratifié par le Soudan en 1986.

La délégation soudanaise participant aux travaux de ce comité était présidée par le ministre d’État au ministère de la Justice, Dr. Mahmoud Dagdag  et Dr.Attiyat Mustafa, chef de l’unité de lutte contre la violence à l’égard des femmes et des enfants, et le membre du Conseil consultatif pour les droits de l’homme, M. Al-Shazly Al-Haj, en présence du représentant permanent adjoint de la Mission du Soudan à Genève, l’ambassadeur Osman Abu Fatima.

Le rapport présenté au Comité a discuté les efforts du Soudan dans le domaine du développement et de la promotion des droits de l’homme dans le pays, en particulier des développements positifs survenus à cet égard, les plus importantes sont  les réformes législatives, juridiques et judiciaires et la mise en œuvre des résultats du dialogue national soudanais et du programme de réforme de l’État.

Au cours de cette session interactive, la délégation du Soudan a entendu les interventions d’un certain nombre de membres du comité sur un certain nombre de questions, comme la mise en œuvre des recommandations du mécanisme d’examen périodique universel et certaines questions et des allégations relatives aux droits de l’homme.
Le chef de la délégation soudanaise a réitéré l’engagement du Soudan à mettre l’accent sur la promotion et l’amélioration de la situation des droits de l’homme et à promouvoir le plein exercice de ces droits.