Le Soudan du Sud prêt à délivrer le passeport électronique de la CAE (officiel)

JUBA, (Xinhua) — Le Soudan du Sud s’est dit mardi prêt à commencer à traiter et à délivrer à ses ressortissants le passeport électronique de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) afin d’améliorer la circulation transfrontalière des personnes et des biens.

Mou Mou Athian, sous-secrétaire au ministère du Commerce, de l’Industrie et des Affaires est-africaines, a estimé que ce document devrait engendrer des retombées positives dans le cadre de l’intégration régionale.

“Nous sommes prêts à commencer la délivrance du passeport numérique de la CAE à nos citoyens, car il est très important que notre société soit régie par un protocole sur le marché commun”, a-t-il expliqué à des journalistes à Juba.

M. Athian a expliqué que le passeport électronique sera divisé en catégories – diplomatique, de service et ordinaire – et que sa validité sera de dix ans.

Le bloc régional a donné jusqu’au mois d’août au Soudan du Sud et au Rwanda pour qu’ils commencent à délivrer ces passeports électroniques à leurs ressortissants.

Le Soudan du Sud avait demandé son adhésion à la CAE dès son accession à l’indépendance en 2011. Mais sa candidature avait alors été refusée à cause de la faiblesse des institutions du pays. En 2016, il deviendra finalement le sixième membre du bloc régional, après la signature par son président, Salva Kiir, d’un traité d’accession à Dar es-Salam, la capitale économique de la Tanzanie.