Le Soudan scelle l’accord historique de transition vers un pouvoir civil

 

Après quasiment huit mois de mobilisation au Soudan, les militaires et les chefs de file de la contestation ont signé, samedi, un accord historique en vue d’une transition dirigée par les civils.

Les militaires au pouvoir et les meneurs de la contestation au Soudan ont signé, samedi 17 août, la “déclaration constitutionnelle”, finalisant un accord historique ouvrant la voie à un transfert du pouvoir aux civils, dont la population espère qu’il lui apportera liberté et prospérité. Une cérémonie s’est déroulée dans l’après-midi à Khartoum sur les bords du Nil pour la signature des documents qui définissent les 39 mois de transition à venir.

L’accord a été signé par Mohammed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire, et Ahmed Al-Rabie, représentant de l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance de la contestation, en présence de chefs d’États, de Premiers ministres et de dignitaires de plusieurs pays.

 

 

AFP