Le Tchad presse le Soudan pour la réalisation d’un projet ferroviaire commun

Le Tchad a réitéré son “insistance” à faire aboutir un projet de chemin de fer avec le Soudan, lors de la conférence d’Elgeneina sur la défense et la sécurité aux frontières tchado-soudanaises, le 25 avril dernier. N’Djamena, convaincu de la détermination du président El-Béchir, “mettra tout en œuvre pour donner un nouvel élan fort à la coopération multiforme transfrontalière”, a déclaré Idriss Déby dans son discours.

“Dans cette optique, nous soulignons avec insistance, l’impérieuse nécessité de réaliser dans les meilleurs délais le projet de construction du tronçon de chemin de fer devant relier le Soudan à la frontière tchadienne. Ce projet qui nous tient particulièrement à cœur servira de vecteur de croissance à nos économies respectives, et contribuera au désenclavement du Tchad, au-delà des régions frontalières”, a précisé le dirigeant tchadien.

Le Tchad souhaite renforcer le secteur du transport sous toutes ses formes, et accorder toutes les facilités aux transporteurs pour circuler librement dans les deux sens en éliminant tous les obstacles non justifiés. La libéralisation du secteur de transport combinée à la proposition de la conférence relative à la création des zones de libre échange de part et d’autre de la frontière, pourrait fortement booster les échanges économiques, et contribuer à réduire la pauvreté.

AInsi, Déby a estimé qu’il ne reste qu’à faire prendre toutes les dispositions nécessaires pour traduire dans les faits toutes les recommandations et conclusions de la conférence. “Nous appelons à plus de diligence et d’interaction entre les différents services concernés de nos deux pays pour répondre aux aspirations légitimes des communautés des régions concernées”, a-t-il souhaité.

Par Info Alwihda