Les mouvements du Darfour réfusent de lier la reprise des négociations sur la paix au Darfour avec des manifestations

Khartoum (SMC)

Le Mouvement de libération du Soudan, la deuxième révolution dirigée par l’imam Abu al-Qasim, a déclaré qu’il avait rejeté la décision du Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) de lier la reprise des négociations sur la paix au Darfour avec des manifestations.
Mohamed Idris, membre de la leadershipe du mouvement, a déclaré à (SMC) que le refus de Jibril de reprendre les négociations a pour but de faire pression sur le Gouvernement à la lumière des manifestations en cours, soulignant que la crise économique dans le pays en vue de la solution et de la libération, Il a déclaré que les mouvements armés et les forces politiques qui souhaitent investir dans les circonstances actuelles ne font aucune différence entre eux et les commerçants de guerre.
Tayeb Khamis, dirigeant du mouvement Justice et Égalité dirigé par Bakhit Debgo, a décrit le refus de Jibril de négocier, comme “un discours subjectif et des positions n’a pas d’effet, soulignant que ces mouvements se sont engagés à la médiation africaine de reprendre les négociations en vue de l’instauration de la paix,
Khamis déclaré que le processus de paix au Darfour est une question urgente et importante.