L’Ethiopie va exporter davantage d’énergie au Soudan, au Kenya et à Djibouti

APA-Addis-Abeba (Ethiopie)

L’Ethiopie devrait exporter de l’énergie supplémentaire au Soudan, au Kenya et à Djibouti dans deux ans car l’installation de lignes de transport vers les pays voisins est en cours, a déclaré mardi un haut responsable du gouvernement.

Bizuneh Tolcha, Directeur des relations publiques et des communications au Ministère de l’hydraulique, de l’irrigation et de l’électricité, a déclaré mardi que les études de faisabilité sur l’exportation d’énergie supplémentaire à Djibouti, au Kenya et au Soudan avaient été finalisées et l’installation de moyens de transmission vers le Kenya est achevée à plus de 50%.

Conformément à l’accord d’achat d’électricité conclu entre l’Ethiopie et le Kenya, le premier vendra au Kenya 400 mégawatts de plus à la fin de la pose des 1.045 km de lignes de transport en cours entre les deux pays voisins.

“L’installation des lignes de transport de 433 km en direction du Kenya est en bonne voie et plus de 50% du travail a été achevé. L’installation de 612 km de lignes de transport du côté du Kenya est également en cours. Les travaux restants sont la construction de sous-stations et de convertisseurs. Le programme d’exportation d’énergie sera entièrement opérationnel avant septembre 2019”, a déclaré Bizuneh.

Selon les plans mis en œuvre par l’Ethiopie, les lignes de transport d’énergie entre l’Ethiopie et le Kenya d’un coût de 900 millions de dollars seront étendues à la Tanzanie, au Rwanda, au Burundi et à la Zambie qui ont signé un mémorandum d’accord pour leur achat d’électricité en Ethiopie.

“La quantité d’énergie exportée varie selon les saisons. Actuellement, nous exportons jusqu’à 80 mégawatts à Djibouti, jusqu’à 100 mégawatts au Soudan et 10 mégawatts aux petites villes frontalières du Kenya”.

Le Soudan du Sud et la Somalie ont également signé un accord d’achat d’électricité avec l’Ethiopie qui prévoit de faire passer sa capacité de production actuelle de 4.238 mégawatts à 17.000 mégawatts par an d’ici 2020.