L’OCI condamne le déménagement de l’ambassade à Jérusalem alors que Trump réaffirme

Le Secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique, le Dr Yusuf Bin Ahmed Al-Othaimeen, a exprimé sa vive préoccupation à la suite des rumeurs véhiculées par les médias et prêtant au nouveau président américain élu Donald Trump l’intention de déplacer l’ambassade des États-Unis à la ville occupée d’Al Qods (Jérusalem), soulignant qu’une telle décision contredirait les principes du droit international et les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, en particulier la Résolution n ° 478, qui demande aux pays ayant établi des missions diplomatiques à Jérusalem de retirer ces missions de la ville occupée.

Le Secrétaire général a ajouté que la ville d’Al Qods fait effectivement partie du territoire palestinien occupé depuis 1967 selon les termes de toutes les résolutions de la légitimité internationale, dont la plus récente est la résolution 2334 du Conseil de sécurité datée du 23 décembre 2016, qui « invite tous les États à faire la distinction dans leurs relations entre Israël et les territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris la ville de Jérusalem ».

Le Secrétaire général a exprimé le rejet de l’Organisation de toute action ou tentative portant atteinte au statut juridique actuel de la ville occupée, tout en appelant l’administration américaine à ne pas prendre cette mesure illégale et en mettant en garde contre les conséquences et les répercussions graves qui risquent d’en découler à tous les niveaux.