L’ONU et la MINUAD: Des rapports différenciés sur le Darfour

Rapport (smc)


Les positions des Nations Unies restent mitigées sur le Soudan, en particulier en ce qui concerneles rapports sur la sécurité et les conditions humanitaires dans les zones de conflit.Lorsque les systèmes des Nations Unies ont fabriqué un certain nombre de rapports reflétant tout ce qui se passe au Darfour d’une manière complètement contraire à la réalité ,le dernier en date était le rapport conjoint du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et de la mission de la MINUAD au Darfour ,qui a été discuté le mois dernier en présence du Secrétaire général des Nations Unies et le contenu de ce rapport sur les informations obtenues auprès des personnes qui sont hostiles au gouvernement.
La MINUAD a déployé des efforts considérables pour fournir de fausses informations au rapport et a affirmé avoir obtenu cette information par le biais de visites de sites  agressé par les forces armées et les troupes de soutien rapide,où le paragraphe 35 du rapport mentionne l’annonce par le gouvernement de son intention de lancer une campagne militaire pour éliminer l’expansion dans la région du Darfour et l’appelle «l’été décisif». Cette campagne dure deux ans, laissant plusieurs morts et endommageant les villages.

A cet égard, Mohamed Barima, vice-gouverneur du Darfour Nord, a déclaré que le gouvernement avait ouvert plusieurs plates-formes de négociation à l’intérieur et à l’extérieur pour parvenir à la paix avec les mouvements rebelles, y compris l’accord de Doha.Il a souligné que le gouvernement a remis les enfants qui ont été capturés dans les rangs des mouvements dans les batailles de “Goz Dungu, Fanga, Donkey, Albasim” et les a remis aux organisations internationales.

Barima signale les divergences dans les rapports et informations entre l’équipe d’enquête de la MINUAD et le rapport du Secrétaire général sur l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) au quatrième trimestre de 2014 sur une attaque gouvernementale contre des civils dans la localité de (Altaouila ).  la mission a affirmé avoir visité la région et préparé un rapport totalement faux Le rapport du Secrétaire général sur le même incident était très différent de ce qui avait rendu la mission de la MINUAD dans une situation difficile.

Malgré les efforts continus du gouvernement pour reconstruire le Darfour dévasté par la guerre, restaurer la vie au Darfour et faciliter le retour des personnes déplacées et des réfugiés, le témoignage de l’ONU a toujours été injuste.