Ministre d’Etat de l’information: Des phénomènes négatifs dans les récentes manifestations

Khartoum (smc)

Le ministre d’État au ministère de l’Information et de la Communication a révélé l’existence d’informations confirmées par les forces de sécurité selon lesquelles qu’il existe des cellules destinées à provoquer la sédition et à déstabiliser la sécurité.
Le ministre d’Etat au ministère de l’Information, Maamoon Hassan Ibrahim, a souligné lors d’une conférence de presse tenue lundi soir à “Sudan”, lundi, à SUNA, la présence de phénomènes négatifs dans les récentes manifestations, révélant la saisie de cellules visant à provoquer la sédition et travailler à attaquer les employés de diverses forces d’ordre et de dommager leurs voitures.
Mamoun a ajouté que l’Etat commençait à prendre des solutions directes à travers la formation de comités supérieurs, chacun dans un cadre spécialisé pour suivre tout ce qui se passait sur le terrain, soulignant l’existence de solutions claires aux problèmes économiques grâce aux réformes entreprises récemment par le gouvernement.
Ibrahim a souligné que les forces d’ordres surveillent tous les événements et protègent la sécurité du citoyen et du pays, Il a ajouté que dans la cadre l’État a fourni aux différents médias des informations et des faits sur ce qui se passait sur le terrain ,le dernier en date a été le meurtre d’un médecin innocent.
Ibrahimi a souligné que les forums médiatiques organisés par le gouvernement s’inscrivent dans le cadre de la mise à jour des informations et de la sensibilisation de l’opinion publique, Les médias étrangers ont réagi négativement aux événements récents en prenant des informations inexactes.