Ministre soudanais de la défense: nous ne perdrons pas de temps à attendre les rebelles

KHARTOUM – Dans un discours prononcé par Ben Auf lors de la séance d’ouverture de la réunion des forces «de la défense populaire», tenue dans la capitale Khartoum, le ministre soudanais de la Défense, Awad Mohammed Ahmed Ouf, a souligné dimanche que son pays ne perdrait pas son temps à attendre ceux qui s’opposent au processus de paix et aux rebelles, et va continuer à étendre son autorité sur l’ensemble du territoire soudanais.

La «Défense populaire» est une armée parallèle aux forces armées, créée le 5 novembre 1989, soit cinq mois après l’arrivée au pouvoir du président en exercice, Omar al-Bashir.

Le 18 juin 2016, le président soudanais a annoncé un cessez-le-feu de quatre mois dans les trois zones de conflit du Darfour afin de permettre aux mouvements rebelles de dialoguer au niveau national, la décision qui a par la suite été prorogée à plusieurs reprises.