ONU: La Côte d’Ivoire prépare son mandat au Conseil de sécurité

Devenue membre non permanent depuis le 1er janvier 2018, la Côte d’Ivoire présidera le Conseil de sécurité durant tout le mois de décembre 2018. Ce, conformément aux textes des Nations unies qui disposent que la présidence du Conseil de sécurité soit  assurée pendant un mois par chacun des Etats membres.

Ainsi, après le Royaume-Uni en août, les Etats-Unis en septembre, la Bolivie en octobre, la Chine en novembre, ce sera le tour de la Côte d’Ivoire en décembre 2018 de prendre les commandes du Conseil de sécurité.

Le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh qui séjourne depuis quelques jours aux Etats-Unis travaille ardemment sur ce dossier en collaboration avec le Représentant permanent de la Côte d’Ivoire près de l’Onu, l’ambassadeur Léon Houadja Kacou Adom. Cette offensive diplomatique a été renforcée lors de la 73e Session de l’Assemblée générale de l’Onu, du 24 au 28 septembre, à New-York où le Vice-président Daniel Kablan Duncan a porté la voix de son pays à la haute tribune des Nations unies.

Au nom du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, Kablan Duncan a également pris part à la réunion de haut niveau du Conseil de sécurité sous la présidence du président américain Donald Trump portant sur le maintien de la paix et la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. Outre cette rencontre où M. Duncan a donné la vision de la Côte d’Ivoire sur cette problématique d’ordre sécuritaire, le Vice-président a rencontré le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

«Le ministre des Affaires étrangères et moi sommes porteurs de messages du Chef de l’Etat au Secrétaire général des Nations unies. Nous sommes venus le remercier pour tout ce que les Nations unies ont fait et font pour la Côte d’Ivoire en période de crise et de post-crise. Notre pays est donc revenu sur la scène internationale, mieux il est devenu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Le Président de la République viendra à New-York en décembre pour participer aux réunions du Conseil de sécurité dont la présidence revient à notre pays pour le mois de décembre. Nous avons fait un tour d’horizon avec le Secrétaire général sur les préparatifs de notre mandat de décembre », a déclaré en substance, Kablan Duncan, jeudi, à la sortie de l’audience avec Antonio Guterres.

Il a salué le travail remarquable du ministre des Affaires étrangères Marcel Amon-Tanoh dans le cadre des préparatifs du mois de présidence de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité. « Les résolutions sont en cours de préparation, le ministre des Affaires étrangères joue un rôle remarquable dans ce sens », s’est félicité Daniel Kablan Duncan.

Surtout qu’avec la mission permanente de la Côte d’Ivoire près des Nations unies, Marcel Amon-Tanoh  veut marquer le tour de présidence de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité par des actes et actions concrets. Pour le Vice-président, c’est un grand honneur qui est fait à la Côte d’Ivoire, dans la mesure où, dit-il: « le Conseil de sécurité est le lieu où toutes les décisions mondiales se prennent. C’est pour cela que tous les pays se battent pour en être membre. La Côte d’Ivoire, grâce à sa diplomatie a pu être élue avec un pourcentage important. Au cours de ce mandat de décembre, notre pays prendra des initiatives importantes, notamment en matière de sécurité et de maintien de paix », a précisé Kablan Duncan.

Par ailleurs, le Vice-Président, en marge de la 73e session de l’assemblée générale de l’Onu, a accordé des audiences à plusieurs personnalités politiques et du monde des affaires qui ont marqué leur intérêt à avoir des relations étroites avec la Côte d’Ivoire.

Il s’agit, entre autres, des rencontres avec: Mark Rutte, Premier ministre des Pays-Bas, Horst Kohler, envoyé Spécial du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara Occidental, Charles Michel, Premier-ministre du Royaume de Belgique, Mme Kersti Kaljulaid, Présidente de l’Estonie, Taban Deng Gai, Premier Vice-Président de la République du Soudan du Sud, Alex Dimitrief, Président Directeur Général du « GE Global Growth Organization, la Coalition des principales Organisations juives internationales et américaines.
Ainsi, des investissements privés étrangers dans plusieurs domaines (énergie, santé, industrie, numérique…) sont annoncés dans les prochains mois en Côte d’Ivoire. A noter que  Marcel Amon Tanoh et ses collaborateurs les ambassadeurs Kacou Adom et Haïdara Mamadou (ambassadeur de la Côte d’Ivoire à Washington) sont les principaux facilitateurs de ces rencontres multilatérales et bilatérales.

Avant de quitter New-York, vendredi soir, le Vice-Président a échangé avec Youssoufou Bamba, ambassadeur à la retraite.

 

Par:fratmat.info