Situation confuse en Ethiopie, Abiy Ahmed prend la parole à la télévision

Par RFI 

En Ethiopie, les autorités dénoncent une tentative de coup d’Etat dans la région Amhara, dans le nord du pays. Le Premier ministre Abiy Ahmed a fait une déclaration à la télévision nationale. L’internet est en partie coupé depuis samedi soir. Le chef d’état-major, le général Seare Mekonnen, et le président de la région Amhara, Ambachew Mekonnen, ont été tués.

Dans la nuit, en uniforme militaire et le visage grave, le Premier ministre Abiy Ahmed a annoncé qu’une tentative de coup d’Etat avait été perpétrée dans cet Etat. L’opération a échoué et la situation est sous contrôle, a affirmé le Premier ministre éthiopien qui expliquait que plusieurs officiers avaient été visés ainsi que des représentants de la région Amhara, lors d’une réunion.

On a appris depuis, la mort du chef d’état-major, le général Seare Mekonnen, qui avait été blessé par balles. Il a été tué par son garde du corps à son domicile à Addis Abeba et celle du président Ambachew Mekonnen à Bahir Dar, capitale de l’Etat d’Amhara. Cet ancien conseiller en infrastructures du chef du gouvernement était en poste depuis le mois de mars seulement.

Selon plusieurs témoins, les premiers tirs auraient été entendus à Bahir Dar en fin de journée samedi soir. La fusillade qui aurait duré plusieurs heures dans la capitale de la région Amhara.

Depuis samedi soir, internet serait en grande partie coupé dans le pays.

L’Éthiopie connaît régulièrement des violences intercommunautaires. Le Premier ministre Abiy Ahmed, salué dans le monde entier pour ses efforts en faveur de la paix dans la Corne de l’Afrique, et notamment au Soudan, ne trouve pour l’instant pas de solution pour stopper ces cycles d’affrontements dans son propre pays.