Soudan: Kassala décrète l’état d’alerte et la mobilisation générale

 

Le gouverneur de l’Etat de Kassala (Est du soudan), Adam Jamaa, a annoncé, lundi, la formation d’un haut comité pour la mobilisation et décrété l’état d’alerte dans l’Etat frontalier avec l’Érythrée.

L’Agence de presse soudanaise (SUNA, Officiel) a indiqué que “le gouverneur avait pris la décision de former un comité, en réponse aux exigences de la prochaine phase et de ses défis, de même que pour superviser le déroulement de la mobilisation” sans donner plus de précisions.

“La décision intervient en réponse à une demande des Forces de défense populaires dans l’état, fixant les fonctions et le mandat du comité aux programmes liés à la mobilisation, à l’état d’alerte, de même qu’à fournir le soutien nécessaire à la mobilisation et à exhorter la communauté à y participer activement”, a ajouté la même source.

Les Forces de défense populaires (PDF) ont été créées le 5 novembre 1989, cinq mois après l’arrivée au pouvoir du président Omar el-Béchir, en tant que forces armées populaires parallèles à l’armée.

Le Soudan avait annoncé samedi la fermeture de tous les postes frontaliers avec l’Erythrée, en vertu d’un décret présidentiel émis le 30 décembre dernier, déclarant l’état d’urgence à Kassala pour six mois, dans un contexte de prolifération d’armes et de détérioration de la situation sécuritaire.

Les médias soudanais avaient rapporté, hier dimanche, la présence de troupes de l’armée égyptienne, ainsi que des factions de combattants du Darfour, à la frontière avec l’Erythrée.

 

 

http://aa.com.tr/fr