Soudan : l’ALC soumet ses candidats pour le Conseil souverain

 

KHARTOUM,  (Xinhua) — L’Alliance pour la liberté et le changement (ALC, opposition) a soumis dimanche la liste de ses cinq candidats pour le Conseil souverain, a rapporté l’agence de presse officielle SUNA.

 

Il s’agit d’Aïcha Moussa, Mohamed al-Faki, Sidiq Tawer, Taha Osman et Hassan Cheikh-Eddin Idris, a précisé Sati al-Hadj, l’un des dirigeants de l’ALC.

 

D’après certaines fuites, le Conseil militaire de transition (CMT) aurait choisi son président Abdel-Fattah al-Bourhane, son vice-président Mohamed Hamdan Daglo et trois généraux comme ses candidats pour le conseil. Attendue dimanche, l’annonce par le CMT de ses cinq candidats n’avait cependant toujours pas eu lieu.

 

Dans le même temps, a ajouté M. Hadj, les consultations se poursuivent entre l’alliance d’opposition et le CMT afin de sélectionner conjointement le 11e membre de ce conseil, lequel doit être un civil.

 

Le CMT au pouvoir et l’ALC ont officiellement signé samedi les déclarations politique et constitutionnelle, prévoyant une transition de 39 mois dans le pays.

 

Le Conseil souverain, censé piloter cette transition, sera composé de 11 membres, six civils et cinq militaires. Ce conseil doit remplacer le CMT, qui contrôle le pays depuis la destitution de l’ancien président Omar el-Béchir le 11 avril dernier.

 

D’après les déclarations politique et constitutionnelle signées samedi, la désignation du Conseil souverain aurait dû être complétée avant que les membres ne prêtent leur serment constitutionnel ce lundi