Soudan le retour vers les forums économiques internationaux

 

En approchant de la levée totale des sanctions économiques des États-Unis, au cours des deux prochains jours, des délégations ministériels soudanais sont retourné à Khartoum et, qui ont participé à quatre forums internationaux, où ils ont montré préparatifs de leurs pays pour les étapes après la levée définitivement de l’embargo économique.

Le Soudan a reçu au cours de ces participations, l’organisation de la Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à côté, et le lancement de son nom sur l’une des salles de l’organisation à son siège à Rome, et l’obtention de l’adhésion du Comité exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme,  en outre  a reçu un large possibilités dans la conférence pour définir les procédures à suivre après la levée de l’embargo pour attirer des investissements dans ces participations et des visites. Dr Abdul Latif Ladjimi ministre de l’Agriculture et des Forêts après le retour de sa participation à la Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a dit que son pays a présenté au sommet ministériel à Rome la semaine dernière, le plan du Soudan pour améliorer le secteur de l’agriculture en partenariat avec l’organisation, à côté de mettre en avant des projets de sécurité alimentaire arabe et sa stratégie d’investir dans la prochaine étape, ajoutant que son pays accueillera les travaux de la Conférence ministérielle des pays d’Afrique en Février l’année prochaine , qui sera alloué une grande partie de pour  l’initiative du président soudanais pour la sécurité alimentaire arabe.

Pour sa part, Hamad Obaid Al Mazroui, Président de l’Autorité arabe pour l’investissement agricole et le développement qui est son siège à Khartoum , a déclaré, au cours de sa participation aux travaux du Forum économique soudanais français, organisée par les propriétaires du travail soudanais et l’ambassade française à Paris récemment, que AAAID a présenté devant les hommes d’affaires et les entreprises françaises opérant dans le domaine de l’agriculture , son expérience dans l’investissement agricole au Soudan, qui étend sur quatre décennies.

Il a ajouté qu’il y a la stabilité et des avantages et d’énormes capacités sont disponibles au Soudan qui représente une nécessité pour  le côté français, et que l’activation de la coopération entre les deux pays, ce qui conduit au développement de l’économie soudanaise.

MAZROUI a appelé les entreprises françaises à coopérer avec AAAID pour établir des projets agricoles au Soudan, il a présenté également inviter les entreprises françaises et soudanaises  pour assister le forum de promotion organisée par AAAID en Mauritanie, en coopération avec le Ministère de la vétérinaire Mauritanie au cours du deuxième semestre de cette année.

Dr Mohammed Abu Zeid, ministre du Tourisme et de la Faune au Soudan, a dit au «Moyen-Orient» après son retour d’Addis-Abeba après avoir participé aux travaux de l’Organisation mondiale du tourisme, et l’adhésion de son pays du Comité exécutif de l’organisation, a déclaré que «le Soudan pour la première fois un candidat pour ce poste depuis son adhésion  à l’organisation en 1957 ,cette décision permettra au Soudan d’être en position des décideurs. »

De son côté, Chargé d’affaires américaine Astven Costin a accueilli la délégation de l’Union soudanaise, qui a participé à la cérémonie de l’ambassade américaine à Khartoum récemment.
Chargé d’affaires américaine a appelé les hommes d’affaires soudanais d’identifier les industries, le commerce des États-Unis, à travers le salon commercial qui est associé à la célébration annuelle des États-Unis, et comprenait des dizaines de marques de sociétés américaines et internationales. Selon Chargé d’affaires américaines, ces sociétés sont considérées comme une petite représentation d’un grand nombre de sociétés américaines et d’autres entreprises internationales, sont désireux d’investir et de vendre des biens et des services au Soudan, se référant à l’aspiration de l’ambassade d’augmenter le nombre de sociétés américaines et internationales pour travailler au Soudan. Dans le cadre des  démarches du Soudan et son ouverture au groupe BRICS économique qui comprend les pays en développement et ont la plus forte croissance économique dans le monde, à savoir (Chine, Inde, Russie, Afrique du Sud et le Brésil), le  Comité supérieur soudanais a approuvé a (BRICS) un projet pour la transition du Soudan de l’exportation de bétail vivant à l’exportation de la viande, et les industries sur les restes des morts.

Pour sa part, le président de la délégation russe a exprimé son désir d’investir dans un certain nombre de blocs pétroliers dans le pays, soulignant que l’environnement d’investissement au Soudan est très encourageant.