Soudan: Nouvel intérêt des compagnies pétrolières internationales (Gouvernement)

Le gouvernement soudanais a annoncé mercredi avoir reçu des demandes de la part de compagnies pétrolières internationales pour investir dans le pays à la suite la levée, qui entrera en vigueur jeudi, des sanctions économiques américaines.

« L’entrée d’entreprises dotées de capacités financières et techniques avancées permet au pays d’exploiter les champs de pétrole et de gaz dans la région de la mer Rouge et dans d’autres régions de l’ouest », a déclaré Abdul Rahman Othman, ministre soudanais du Pétrole et du Gaz, dans un communiqué consulté par Anadolu.

Pour le ministre soudanais, l’entrée de technologies avancées dans l’exploration et l’extraction des hydrocarbures renforcerait l’économie locale dans son ensemble.

L’Administration américaine a annoncé vendredi dernier sa décision de lever les sanctions économiques imposées à Khartoum depuis 1997. La décision entrera en vigueur le 12 octobre.

Le Soudan a entamé sa production de pétrole en 1999, avec une production quotidienne de 450 mille barils. Ce chiffre a chuté à seulement 110 mille barils par jour, après la sécession du Soudan du Sud en 2011 et le transfert de 75% des puits de pétrole au gouvernement sud-soudanais.

Les sanctions économiques américaines avaient interdit aux sociétés étrangères d’investir au Soudan, imposant des pressions et des punitions aux contrevenants.