Soudan: vedette par Angelina Jolie, film sur l’ancienne civilisation du soudan

 

Le tournage a débuté sur un film décrivant l’ancienne civilisation du Soudan, joué par l’actrice américaine Angelina Jolie et le financement Qatari.

Intitulé “L’histoire a commencé à partir d’ici”, le film est tourné dans plusieurs endroits historiques à travers le pays.

Selon le directeur général de la Société des antiquités et des musées soudanaises, Dr. Abdelrahman Ali, le tournage a commencé il y a une semaine au Musée national et à la Confluence des Niles blancs et bleus à Khartoum. Des ancres ont ensuite déménagé dans les sites archéologiques de Dufufa, Jabal al-Barkal, al-Kuru et Old Dongola dans l’État du Nord et aux Bajrawiyya dans l’État de Nahr al-Neel pour filmer la Royal City à al-Nqa’a et al- Musawwarat.

Tous ces endroits sont représentatifs des restes des Royaumes kushites qui ont régné des milliers d’années avant le christianisme.

Jabal Al-Barkal était autrefois la capitale du Royaume de Meroe. L’al-Naqa’a et al-Musawwarat étaient aussi. On prétend que ce dernier a été le berceau de l’industrie mondiale de la fonte du fer et du fer. Pour cette raison, les archéologues contemporains choisissent de l’appeler Birmingham du Soudan. Une réplique d’une usine de fusion de fer a été construite sur place par un groupe d’archéologues et d’ingénieurs occidentaux.

Le Musée national de Khartoum abrite des artefacts des royaumes Méroé et d’autres dynasties historiques. La collection contient des statues de rois et d’animaux représentant ces moments, parmi les reliques très intéressantes de l’histoire du Soudan.

L’État du Qatar assumera pleinement le financement du film. Quatar finance déjà la restauration de sites historiques à travers le pays en vue de la lumière de la civilisation du Soudan et de renforcer les revenus touristiques du Soudan.

Le film sera traduit en plusieurs langues et sera diffusé par la chaîne de télévision Al-Jazeera basée au Qatar. Al-Jazeera dit qu’il est prêt à donner des copies du film gratuitement à toute chaîne de télévision qui souhaite l’air.