SPLM reconnaît la démission de «Alhilou» et les nouvelles de l’enlèvement d’Arman

Suivi (smc)

La direction des rebelles du SPLM-N  a approuvé la démission du  vice-président de mouvement Abdelaziz Alhilou, et a accusé les autorités ne les ont pas appeler à exploiter démissionner pour régler des comptes avec les dirigeants du SPLM et des positions politiques.

Il a été spéculé largement la démission de causer poussé ses différences nettes douces entre lui et la tête du mouvement Malik Agar et secrétaire général Yasir Arman, en notant que les différences ont dépassé les questions secondaires aux principes, il ne sera pas en mesure de travailler avec la direction actuelle après la manque de confiance  et de travail d’équipe qui  est arrivée entre eux.

Alhilou a accusé lors sa démission faite par le septième de Mars, la tête du mouvement Malik Agar et le Secrétaire général Yasir Arman de travailler contre lui et de lui éloigner de toutes les décisions et les dimensions des fichiers importants des négociations surtout de dossier  de la négociation avec le gouvernement.