Tunisie-Soudan : Le visa et les possibilités de partenariat au menu

 

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a reçu, lundi au palais de Carthage, le ministre soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ahmed Ghandour qui conduit une délégation de son pays à la première réunion du comité de concertation politique tuniso-soudanaise qui se tient les 3 et 4 décembre à Tunis.
Au cours de cette réunion, le ministre soudanais des Affaires étrangères a remis au président de la République un message écrit du son homologue soudanais, Omar Hassan Ahmed al-Bachir.
Selon un communiqué de la présidence de la République, “ce message porte sur les moyens de renforcer les relations de fraternité et de coopération entre la Tunisie et le Soudan”.
Dans ce message, le président de la République du Soudan salue les pas franchis par la Tunisie sur la voie de la consécration de la démocratie et de l’instauration de la paix et de la stabilité, en dépit des défis majeurs qui se dressent devant elle et de la situation difficile que traverse la région.

Au cours de cette rencontre, le ministre soudanais des Affaires étrangères a informé le chef de l’Etat des développements de la situation au Soudan, notamment après la levée des sanctions qui lui ont été imposées.
Il s’est félicité également de l’évolution des étroites relations historiques établies entre les deux pays et du développement continu de la coopération bilatérale, notamment après la visite en mars dernier du chef du gouvernement à Khartoum, à l’occasion de la réunion de la Haute commission mixte tuniso-soudanaise,
La réunion du Comité de concertation politique tuniso-soudanaise, a-t-il indiqué, ne manquera pas de contribuer à consacrer la tradition de concertation et d’entente perpétuée entre les deux pays.
Il s’agit également, a-t-il dit, d’une opportunité pour évaluer et assurer le suivi des différents dossiers de la coopération bilatérale.

Le ministre soudanais des Affaires étrangères a réaffirmé le souci de son pays de développer la coopération avec la Tunisie, notamment dans les domaines économiques, à travers l’augmentation de la cadence des échanges commerciaux et l’assouplissement des formalités d’obtention par les hommes d’affaires soudanais de visas d’entrée en Tunisie.
Il a également exprimé le souhait du Soudan de bénéficier de l’expérience de la Tunisie dans plusieurs secteurs prioritaires.

source : africanmanager.com