Un responsable éthiopien: Le plan de remplir le barrage de Renaissance prend en compte les intérêts de toutes les parties


Agences (smc)

Un responsable éthiopien a déclaré que le plan de son pays pour le barrage d’Al-Nahda tenait compte des intérêts de toutes les parties, malgré l’absence d’une disposition légale obligeant l’Ethiopie à arrêter la construction ou le stockage dans le barrage.

Le responsable, qui a pris part aux négociations à Khartoum sans anonymat, a déclaré sur le site internet (Monitor) que la poursuite de l’Ethiopie dans les négociations est une confirmation de sa volonté de coopérer et d’être d’accord avec les pays en aval et que le barrage sera dans l’intérêt des trois pays.

Pour sa part, une source diplomatique avec la délégation égyptienne, qui a pris part aux négociations à Khartoum a déclaré dans un entretien avec le même site que le retour aux négociations confirme la croyance de l’administration égyptienne en des solutions politiques sans s’engager dans des affrontements.

“Dans cette tournée de négociation, la délégation égyptienne avait des documents spécifiques pour trouver un moyen de compléter les études techniques, de trouver un moyen de garantir que la partie éthiopienne s’engage à respecter les résultats des études et à mettre en œuvre leurs résultats” a-il-ajouté.

Le site web de Monitor – Washington – rapporté dans son rapport que la position soudanaise durant les négociations n’a pas dépassé les tentatives de faire connaître les points de vue des délégations égyptienne et éthiopienne, sans montrer de parti pris à aucune partie.