Un responsable européen: Il y a de l’exagération à filmer ce qui se passe au Soudan

(SMC)

La sous-commission des droits de l’homme au Parlement européen s’est réunie à Bruxelles pour examiner la situation des droits de l’homme dans quatre pays, dont le Soudan.

Elana Brakil, Responsable du dossier du Soudan à  la Gestion de la Corne de l’Afrique dans le groupe de travail externe a souligné au cours de la réunion que la question des droits de l’homme était présente lors du dialogue entre l’Union européenne et le gouvernement soudanais et qu’ils suivaient de près ce qui se passait au Soudan, et qu’il y a une certaine exagération à filmer ce qui se passe là-bas.

L’Ambassadeur Osman Hussein, chef adjoint de la mission soudanaise à Bruxelles, a confirmé que les manifestations qui ont commencé au Soudan avaient des raisons logiques au sujet de certains problèmes économiques, cependant, certaines parties ont tenté de les exploiter à d’autres fins, ce qui nécessitait l’intervention des forces de sécurité.