Une équipe indonésienne de suivi de la contrebande

SMC-

Selon le ministère soudanais des Affaires étrangères, l’enquête sur les cas de maintien de la paix indonésiens accusés de contrebande d’armes lors de la sortie du Soudan devrait arriver jeudi à Khartoum.

Le gouvernement de l’Etat du Nord-Darfour avait arrêté des soldats indonésiens appartenant à la mission de maintien de la paix au Darfour (MINUAD) pour avoir transporté des armes de contrebande à la sortie de l’aéroport El-Fasher.

La mission hybride a déclaré qu’un certain nombre d’armes et d’objets militaires ont été trouvés par la Sécurité de la MINUAD dans certains bagages enregistrés du contingent indonésien lors de sa rotation habituelle depuis l’aéroport El Fasher, indiquant qu’une enquête avait été ouverte et que les autorités soudanaises compétentes Immédiatement informé.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Gharib Allah Khidir, a déclaré mercredi que l’ambassadeur d’Indonésie à Khartoum Burhan Ul-Din Badr al-Zaman avait rencontré le sous-secrétaire du ministère des Affaires étrangères Abdel-Ghani al-Nai’m et lui avait informé que l’équipe arrivait à Khartoum En quelques heures pour suivre l’enquête.

Al-Nai’m a déclaré que le gouvernement saluait l’équipe, louant la participation de l’Indonésie aux efforts visant à promouvoir la paix au Darfour par le biais de la MINUAD, ajoutant que «le bilan des soldats de la paix indonésiens était marqué par la discipline et la bonne conduite».