Venezuela, Libye, Soudan perdent les droits de vote de l’ONU pour le non-paiement des cotisations

Le Soudan, la Libye et le Venezuela ont suspendu leurs droits de vote de l’Assemblée générale en raison du non-paiement des cotisations.

Ces pays ont manqué à l’article 19 de la Charte des Nations Unies, qui stipule que les pays perdront leur vote de l’AGNU si leurs «arriérés sont égaux ou supérieurs au montant des contributions qui en découlent pour les deux années précédentes».

Le Venezuela a récemment complété un mandat de deux ans sur le Conseil de sécurité de l’ONU, tandis que le Soudan accueille la deuxième plus grande mission de maintien de la paix au monde, une mission conjointe de l’Union africaine et de l’Union africaine de 20 000 membres au Darfour.

La Libye a été ravagée depuis l’action militaire 2011 soutenue par l’ONU qui a conduit au renversement et au meurtre de l’homme fort Muammar Kadhafi. Une mission de soutien de l’ONU dans le pays n’a pas réussi à réunir les parties concurrentes pour former un gouvernement central.

Tripoli a des arriérés de 6,5 millions de dollars, selon une lettre d’Antonio Guterres à l’Assemblée générale, tandis que Caracas est dans le trou pour 24 millions de dollars et le Soudan a des arriérés de 264 000 $.